Usine de la Billerie
Réalisation 2011-2013
Usine du Plessis Beucher - Châteaubourg
Barrage de la Cantache
Ouvrage Départemental construit en 1996
Barrage de la Valière
Prise d'eau brute de l'usine de la Billlerie

La Valière

Le Barrage de la Valière

Valiere

 

Le barrage de la Valière, propriété du Conseil Général d’Ille-et-Vilaine, bénéficie d’une autorisation de prélèvement de 30 000 m³/jour.

Le prélèvement d’eau est réglementé par l’Arrêté Préfectoral déclarant d’utilité publique la création du barrage de la Valière et établissant les périmètres de protection, signé le 2 juin 1976.

Pompage de la Ferronerie - Alimentation de l’usine de la Grange

IMG 0278 tour de la valiere redimension

Tour de la Valière alimentant en eaux brutes l'usine de la Billerie

Bio-surveillance par l'abeille

Le lien entre les pesticides et la santé est devenu aujourd’hui un véritable enjeu de santé publique. Une méthode biologique originale de surveillance de la qualité de l’environnement utilise l’abeille comme outil de mesure. Les abeilles en raison de leur activité de butinage intense sont en contact avec un grand nombre de polluants dans un rayon qui varie de 1,5 à 3 km autour de la ruche.

Depuis plus de 20 ans les abeilles sont utilisées pour la surveillance de l’environnement et constituent des indicateurs fiables. Le SDAGE Loire-Bretagne 2016-2021 ayant identifié le captage de la retenue de la Valière comme prioritaire pour le paramètre phytosanitaire, le délégataire a proposé de se tourner vers cet outil de diagnostic.

Un rucher de trois ruches a été installé sur le site de l’usine de production d’eau potable de la Billerie à Vitré alimentée par le barrage de la Valière le 11 juillet 2017, dans un environnement agricole composé d’élevages et de culture.

Trois prélèvements ont été réalisés les 2 mai, 8 août et 19 septembre 2018 sur le pain d’abeille extrait des alvéoles de cire et analysés au laboratoire pour évaluer leur concentration en pesticides.
Sur les 600 pesticides recherchés, seul deux ont été mis en évidence lors de l’analyse du pain d’abeille. L'Amitraze (sur les trois prélèvements) qui est une molécule très probablement issue du traitement vétérinaire des colonies contre le varroa, un acarien parasite de l’abeille. Le Fluazinam (uniquement en été) est quant à lui un fongicide utilisé principalement sur les cultures de pomme de terre et, dans une moindre mesure, dans le traitement des bulbes ornementaux et des fleurs. Compte-tenu de l’environnement autour de l’usine de la Billerie, aucune source agricole de cette contamination n’a pu être déterminée.

En conclusion, la campagne d’étude 2018 de biosurveillance environnementale apicole a mis en évidence la présence d’un seul pesticide non lié à l’entretien sanitaire des ruches. Il s’agit du Fluazinam, un fongicide, dont l’origine n’a pas pu être déterminée.
Cependant, il est à noter que ce pesticide n’a été détecté que lors du prélèvement d’été et à une concentration faible (0,014 mg/kg soit juste au-dessus de la limite de quantification analytique).

La Rousselière

Inscrite dans le contexte de reconquête de la qualité et de la protection des eaux de surfaces, le SYMEVAL s’est engagé au lieu-dit « La Rousselière » en amont de la retenue de la Valière, sur la commune d’Erbrée. L’opération consiste à évaluer le rôle d’une zone humide comme dispositif expérimental « d’intercepteur » de pollution, en complément des actions menées à l’amont.

Le bassin versant total drainé par le ruisseau de la Rousselière couvre environ 400 hectares.

En 2016, le site de la Rousselière a été retenu dans le cadre des mesures compensatoires de la ligne à grande vitesse Bretagne – Pays de la Loire.

 

IMG 0310

IMG 0312

IMG 0296

IMG 0300

Espace membres

Contact

Martine JOUANNET : Responsable du syndicat
Benoit BOURGES : Technicien
contact@symeval.fr
SYMEVAL
15 Boulevard Denis Papin
35500 Vitré
+33 (0)2 99 74 50 15
 

©2016 - SYMEVAL - Mentions légales

Partenaires